Déclaration du président de l’APF dans le cadre de la semaine nationale des journaux

Partager le communiqué :

Association de la presse francophone (APF)
267, rue Dalhousie, Ottawa (Ontario) K1N 7E3
613-241-1017 | info@apf.ca | www.apf.ca

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Ottawa, le 3 octobre 2018 – Le président de l’Association de la presse francophone, Francis Sonier, a émis cette déclaration dans le cadre de la Semaine nationale des journaux:

« En cette semaine nationale des journaux, je souhaite réitérer l’importance des médias écrits dans nos collectivités. Il s’agit d’un moment propice pour souligner la valeur ajoutée que la presse écrite locale apporte aux communautés de langues officielles en milieu minoritaire.

Chaque jour, en tant que président de l’Association de la presse francophone et éditeur/directeur général de l’Acadie Nouvelle, je me trouve en première ligne dans cet engagement pour offrir de l’information locale de qualité dans une communauté en situation minoritaire et je constate l’importance d’une telle mission.

L’Association de la presse francophone compte une vingtaine de journaux membres dans 8 provinces et 3 territoires. Plusieurs d’entre eux sont la seule source d’information écrite en français dans leur province. Ils sont, comme tous les médias écrits, essentiels à la pluralité des opinions et constituent un outil important dans la préservation de la démocratie en donnant une voix à nos communautés. Les journaux locaux offrent un espace privilégié de communication et participent au développement d’un sentiment d’appartenance à une culture et à une communauté.

Le secteur de la presse écrite est en pleine transformation et les journaux en milieu minoritaire n’y échappent pas. Ils tiennent une place importante dans la vitalité de nos communautés et c’est pour cette raison qu’il faut continuer de les appuyer et d’assurer leur pérennité.

L’information locale de qualité sera toujours nécessaire, elle est non seulement le reflet de qui nous sommes, mais aussi une fenêtre sur ce qui se passe ailleurs. »