L’APF et Francopresse en deuil suite au décès de Réjean Paulin

Partager le communiqué :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Association de la presse francophone (APF)
1, rue Nicholas, Suite 1208, Ottawa ON K1N 7B7
613-241-1017 | info@apf.ca | www.apf.ca

Le lundi 3 février 2020 — C’est avec grande tristesse que l’Association de la presse francophone (APF) et Francopresse ont appris le décès de Réjean Paulin survenu hier, le dimanche 2 février 2020.
 
Grand journaliste et observateur de la francophonie au Canada et dans le monde, Réjean Paulin avait signé plus de cent chroniques chez Francopresse depuis 2015. 
 
« Réjean Paulin aimait profondément la francophonie canadienne en situation minoritaire », souligne Andréanne Joly, coordonnatrice de Francopresse. « Éternel optimiste, ses chroniques étaient toujours empreintes d’un attachement réel à ces communautés qui se sont battues pour continuer d’exister et qui font toujours raisonner la langue et les accents de Louis Riel, de Robert Paquette, de Viola Léger. »
 
En novembre dernier, il évoquait la beauté des français de la francophonie canadienne : « Faut-il toujours parler lexique en poche ? Répondre oui à cette question priverait la langue française de tous ses accents et de ses couleurs locales. Impensable et inconcevable. » 
 
M. Paulin a vécu en Acadie, au Québec, en Ontario, dans l’Ouest canadien et en France. Il a été journaliste pour Radio-Canada en Saskatchewan et en Atlantique avant de devenir journaliste indépendant sur la Colline du Parlement à Ottawa. Il a aussi été collaborateur à Radio-Canada International, à Radio Vatican et à la Radio suisse romande avant de se consacrer à l’enseignement du journalisme au collège La Cité à Ottawa à partir de 2001.
 
« Réjean, fier Acadien et fervent défenseur des communautés francophones en situation minoritaire du Canada, a été un pilier de la presse francophone pendant de nombreuses années », déclare Francis Sonier, président de l’Association de la presse francophone, qui chapeaute Francopresse. « Par sa passion pour le métier de journaliste et sa conviction du rôle essentiel de la presse pour protéger notre démocratie, il a laissé sa marque auprès de plusieurs générations de jeunes journalistes qui œuvrent toujours dans notre réseau », ajoute-t-il.
 
L’APF et Francopresse tiennent à présenter leurs sincères condoléances à toute sa famille, à ses proches, à ses collègues ainsi qu’à ses étudiants.

Photo : Réjean Paulin
Crédit photo : Julia Blonda, APF
– 30 –

Pour plus de renseignements:
Linda Lauzon, directrice générale
Association de la presse francophone
(613) 276-6363
dg@apf.ca