Déclaration du président de l’APF suite à l’enquête d’ONFR+

Partager le communiqué :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Association de la presse francophone (APF)
1, rue Nicholas, Suite 1208, Ottawa ON K1N 7B7
613-241-1017 | info@apf.ca | www.apf.ca

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE
 
 
DÉCLARATION DU PRÉSIDENT DE L’APF
ENQUÊTE D’ONFR+ SUR LES AGISSEMENTS DE NOUVELLES COMMUNAUTAIRES/COMMUNITY DIGEST

 

Le 27 juin 2019 — « L’Association de la presse francophone est très préoccupée par les conclusions émanant de l’enquête d’ONFR+ sur les agissements de Nouvelles communautaires/Community Digest. Il est inadmissible d’utiliser le travail légitime de journalistes sans leur autorisation, surtout pour en retirer des gains pécuniaires.
Qui plus est, les pratiques douteuses de Nouvelles communautaires/Community Digest entachent la réputation de tout le secteur de la presse écrite communautaire auprès du public et des instances gouvernementales. Au quotidien, les équipes de ces journaux travaillent d’arrachepied pour être le reflet de leurs communautés et leur offrir une information de qualité.
En collaboration avec ses partenaires du secteur médiatique communautaire, l’APF travaille sans arrêt à sécuriser des appuis financiers gouvernementaux afin que les médias communautaires de langues officielles en situation minoritaire puissent continuer à servir l’intérêt public et la démocratie des populations qu’ils desservent. Les sommes usurpées par Nouvelles communautaires/Community Digest auraient pu faire une grande différence pour tous nos journaux membres qui sont confrontés quotidiennement à des défis de taille.
L’APF espère toutefois qu’il ne s’agisse que d’un cas isolé, car celui-ci ne reflète aucunement les valeurs qui règnent au sein de notre secteur.
Au Canada, seuls les médias crédibles font preuve de rigueur et de transparence en affichant publiquement leurs normes et pratiques journalistiques. Les journaux membres de l’APF font de même en adhérant à la Charte de la presse écrite de langue française en situation minoritaire.
En plus de lutter contre les fausses nouvelles, nous voilà en train de lutter contre les faux médias. L’APF tient à rappeler au public l’importance de consulter des sources d’information reconnues qui affichent publiquement leurs normes et leurs pratiques journalistiques. »
Francis Sonier
Président
Association de la presse francophone
——-
Personne-ressource
Linda Lauzon
Directrice générale
Association de la presse francophone
613-241-1017
dg@apf.ca
L’APF applique l’orthographe rectifiée